Donné pour favori, après une percée au premier tour, le Rassemblement national n’a pas comblé les attentes au second tour des élections législatives en France.

En Afrique, c’est le soulagement, face à la victoire du Nouveau Front populaire qui évince le Rassemblement national d’une majorité absolue.

En effet, il sont étrangers, binationaux ou, dans de nombreux cas, français mais issus de familles originaires du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne.

Depuis le premier tour des élections législatives qui a vu l’extrême droite arriver en tête, et à la veille du second, certains se demandent s’ils ont encore leur place en France… ou ont déjà décidé de partir.

« La victoire du Rassemblement national aurait créé quelque chose d’irrémédiable pour l’”Afrique occidentale. Les relations entre la France et l’Afrique vont être conservées et peut-être renforcées plus tard avec une nouvelle équipe au gouvernement », a déclaré un observateur de la politique française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *